« «Relever la tête» » – www.paris-normandie.fr

CFA 2

Au lendemain de la deuxième défaite des Osseliens de la saison à Sannois (0-2) qui les fait pointer à la 11e place après cinq journées, le capitaine Georges Ngoume ne semble pas inquiet outre mesure.

Georges, que s’est-il passé à l’Entente?
Georges Ngoumé: «On était venu faire un résultat, faire match nul voire gagner mais on est tombé sur une grosse équipe de l’Entente. Les absences (notamment l’attaquant Florent Coquio) nous ont contraints à jouer différemment. D’habitude, on joue par attaques placées. Là, nous avons abusé des longs ballons, ce qui fait qu’on a trop subi. Au final, on a joué trop bas et on s’est fait logiquement sanctionner.»

Que vous a-t-il manqué pour les contrarier davantage?
«Ce qui nous manque depuis le début de saison. Il faut qu’on marque plus de buts. On n’a pas eu beaucoup d’occasions mais celles qu’on a eues, il fallait d’autant plus les mettre au fond. On aurait dû jouer plus sur la profondeur parce qu’on n’a pas les joueurs pour sauter les lignes. Après, il faut que l’on retrouve nos valeurs de jeu et améliorer notre efficacité face aux buts.»

Après cinq matches de championnat, que doit viser Oissel cette saison?
«Il n’y a rien d’inquiétant mais il faut d’abord que l’on relève la tête. Des cadres sont partis à l’intersaison (NDLR: Rodolphe Perrigault et Alex Dikanda) et il faut laisser le temps aux nouveaux joueurs de s’acclimater. De toute façon, on a bien vu contre l’Entente qu’il sera difficile de jouer les premiers rôles cette saison (Oissel reste sur des places de 2e et 3e ces deux dernières saisons). Alors, on va déjà essayer de se maintenir.»