Retour sur la lourde défaite du CMS Oissel subit face à la réserve boulonaise (1-5). Impressions de l’entraîneur-adjoint Raynald Bertin.

Question(s) à…

RAYNALD BERTIN – Entraîneur-adjoint du CMS Oissel

Vous faîtes une entame de match intéressante en vous créant plusieurs occasions. Cependant, ce but encaissé a totalement fragilisé l’équipe…
« Effectivement on a fait une bonne entame de match, mais une nouvelle fois on n’a pas su concrétiser nos occasions et même à 1 – 0 à la mi-temps, rien n’était perdu. C’est surtout ce deuxième but encaissé dès la reprise de la seconde période qui a fait très mal au mental des joueurs. »

Vous marquez un seul but, alors que sur ce match vous auriez dû en inscrire 3 ou 4. Ton avis sur ce manque de réussite ?
« C’est pas faute de travailler la finition à l’entrainement pourtant… Mais je pense qu’il nous manque, certes de la confiance car il est vrai que quand on est dans une spirale où on ne marque pas ou très peu par rapport aux occasions que l’on se procure, les attaquants se posent des questions et le doute s’installe. Je pense surtout que parfois on manque cruellement d’envie quand on arrive devant le but. On ne sent pas cette envie d’être « un tueur », d’allier force et précision pour ne laisser aucune chance au gardien. »

C’est votre 3ème défaite consécutive en championnat. A quoi devez-vous remédier pour arrêter l’hémorragie ?
« Le plus important aujourd’hui, c’est de travailler défensivement. On doit retrouver notre solidité dans ce domaine qui faisait notre force l’année dernière. C’est un constat évident. Quand on marque rapidement on n’arrive pas à garder notre avance alors lorsqu’on ne marque pas, il ne faut pas s’étonner de perdre. Et puis les chiffres parlent d’eux-mêmes. Quand on prend 12 buts en 6 matchs, on ne peut pas prétendre à autre chose que le maintien.Les joueurs n’ont pas perdu leurs qualités du jour au lendemain. Il faut juste qu’ils prennent consciences qu’il faut d’abord bien défendre avant d’attaquer et qu’un nouveau championnat est commencé. Ils ne finiront pas toujours comme les deux dernières éditions. Être relégable au mois de novembre et finir deuxième à la fin du championnat, on ne le fera pas tout le temps. A force de jouer avec le feu, un jour on va se brûler. Les solutions sont simples. Il faut que tout le monde prennent ses responsabilités pour retrouver les bases qui faisaient notre force les saisons passées : TRAVAIL, DISCIPLINE et SOLIDARITÉ »

Le match contre la réserve de Rouen dans deux semaines s’annonce capital…
« Je ne pense pas que le match de Rouen sera capital. On n’y pense même pas encore. Aujourd’hui, notre première préoccupation, c’est Luneray. Nous avons perdu 5 à 1 et eux ils ont gagné 4 à 0. Il est vrai que ce n’est pas le même championnat, mais psychologiquement ça peut jouer. Alors, il va falloir travailler très sérieusement cette semaine pour battre cette équipe ce week-end »

Propos recueillis par Romain
Photo © J.Lanier


A VOIR AUSSI

Le résumé de la rencontre : Le CMSO n’y arrive pas
Les photos du match : CMS OISSEL / US BOULOGNE CO 2