« Degenaers a retrouvé le sourire » – www.paris-normandie.fr

A l’image de son équipe vainqueur samedi dernier face à Chambly (3-1), le leader invaincu avant la rencontre, Jean Degenaers, le président du CMS Oissel, a retrouvé le sourire.

On imagine votre satisfaction à la suite du succès de votre équipe samedi dernier…
Jean Degenaers : «Oui, bien sûr, car on en avait besoin pour se relancer et sortir de la zone rouge. Pour repartir et pour espérer se retrouver dans la première moitié du tableau le plus rapidement possible.»

Votre équipe peut-elle encore ambitionner l’accession en CFA à la fin de la saison ?
«Je ne le pense pas en raison de notre retard déjà accumulé sur les équipes de tête.»

Comme les 9 points qui vous séparent du FC Chambly ?
«Chambly, je n’y crois pas. Chez eux, ils gagneront des matches avec leur façon de jouer et les qualités athlétiques des joueurs mais ils ne seront pas champions. Je pense plutôt à Calais pour remporter le titre, Sannois également qui est costaud et le FC Dieppe qui sera aussi dans la course.»

Pour quelles raisons le CMSO ne pourrait-il pas se mêler à cette lutte pour l’accession ?
«Nous n’avons pas un effectif suffisamment riche. Quand on perd trois éléments importants comme Ngoumé, Coquio, Ojong à cause de blessures, on n’a pas les moyens pour les remplacer. Défensivement, nous sommes également un peu justes. Les départs de Perrigault et Dikanda n’ont pas été compensés. Certes il y a des jeunes qui montent comme Migot, Tilouta ou Emmanuel mais ils manquent encore d’expérience.»

Ou en êtes-vous aujourd’hui dans le litige qui vous oppose à Patrice Heaulmé, l’ancien entraîneur du club ?
«Le dossier est définitivement clos. Patrice Heaulmé ne fait plus partie du club depuis cet été. On a signé un accord au mois de juin et il a perçu les indemnités qu’il réclamait.»
PROPOS RECUEILLIS PAR C.S.

« «Ne pas finir dernier…» » – www.paris-normandie.fr

Anthony Allart, le président eudois, dresse un premier bilan avant la réception du «voisin» osselien ce soir à 18 h, pour le compte de la 9 journée.

Comment parvenir enfin à remonter au classement ?
Anthony Allart: «Il y a différents problèmes à prendre en compte et on essaie de les analyser aussi froidement et précisément que possible. Premièrement on a eu quelques soucis défensifs, notamment au niveau du gardien de but et on a su y remédier. D’autre part on a encore des soucis offensifs qui s’amenuisent cependant. On acquiert progressivement de l’expérience et tout doucement on va commencer à gagner et prendre de la confiance. Mais vous savez la CFA 2 n’est pas la DH, le niveau est bien plus compliqué et on va essayer de gagner dix matches, ce qui est le seuil communément admis pour le maintien.»

Un résultat positif contre Oissel tout à l’heure est impératif, non ?
«Notre prétention est de ne pas finir dernier. Il faut effectuer les comparaisons toutes mesures gardées. C’est vrai aussi qu’on a un facteur malchance depuis le début de saison: on rate des occasions et on est maladroit devant le but. Je rappelle quand même qu’il nous manque toujours un match à jouer mais il est vrai que prendre des points contre Oissel est important. Mais des points il fallait en prendre contre Noisy et il faudra en prendre contre Calais. On fait notre maximum pour rester dans ce championnat l’an prochain.»